Hong Kong sans se ruiner



Lorsqu'on voyage avec un petit budget, l'idée d'explorer des grandes villes peut paraître hors de notre portée. Un peu de planification et de bons conseils sont pourtant suffisants pour naviguer la ville de Hong Kong sans se ruiner.


D'entrée de jeu, si vous cherchez des recommandations pour de bons hôtels ou des restaurants chics, ce texte n'est pas pour vous! Les conseils qu'on vous donne aujourd'hui serviront surtout aux jeunes voyageurs paumés qui vivent dans leur sac à dos, comme nous.


Ce n'est pas un secret: le meilleur moyen de dormir sans trop débourser en voyage demeure de trouver un lit simple dans un dortoir d'auberge de jeunesse. Mais même cette option peut paraître décourageante ici: certaines bonnes auberges de jeunesse offrent un lit de dortoir pour 70$ par nuit, ce qui est énorme comparé à plusieurs autres destinations asiatiques.


Ce n'est pas révolutionnaire, mais le truc demeure de magasiner sans arrêt. En quelques clics, on peut trouver des auberges trois fois moins chères. Il suffit de prendre le temps de fouiller.


Juste pour vous donner une idée, le prix de l'hébergement pour une semaine peut varier d'environ 600$ à 275$. Faites. Des. Recherches.


Si vous voyagez en couple, comme nous, et que vous voulez une chambre privée, les choses se corsent un peu. Elles coûtent souvent les yeux de la tête même dans des auberges de jeunesse. Dans ce cas, mieux vaut coupler des recherches d'auberges à des recherches sur Airbnb.


Ne soyez pas surpris: les logements à Hong Kong sont souvent minuscules, vous aurez sûrement à faire face à cette réalité.


J'ai encore un peu de difficulté à vivre avec ma dissonance cognitive au sujet d'Airbnb. Je me sens hyper coupable d'utiliser cette plateforme et de potentiellement contribuer à l'embourgeoisement d'une ville déjà étouffée par le coût des logements. D'un autre côté, c'était notre seule option pour avoir une chambre sécuritaire à bas prix où laisser notre équipement de travail.


On va sûrement bientôt en reparler. Mais revenons à nos moutons.


Dernière suggestion: il y a une grosse concentration d'hôtes sur le site Couchsurfing. Si vous êtes chanceux, ça vous permettra peut-être de sauver des sous et de profiter de la grande hospitalité et et de l'affabilité des gens d'ici.


Dé-Central-iser


Le truc qu'il faut toujours garder en tête avec Hong Kong, c'est qu'il s'agit d'une des villes qui possède le meilleur réseau de transport en commun au monde. Même les îles éloignées sont accessibles de cette manière!


La morale, donc: éloignez-vous du centre-ville. Les quartiers de Central et de Wai Chan sont souvent les plus prisés des occidentaux pour leurs qualités, disons, occidentales: des petits restaurants et cafés third wave partout, de belles boutiques trop chères et plein de gens vraiment trop bien habillés par rapport à ce que vous traînerez sûrement dans votre sac.


Pour l'expérience, l'ambiance, la qualité de la bouffe et bien plus encore, on vous suggère de vous diriger plutôt vers Kowloon.




Kowloon, c'est la partie au nord de l'île principale de Hong Kong, qui regroupe des dizaines de quartiers uniques. Quand on parle seulement Kowloon, ça peut autant désigner la section très glamour et occidentale de la pointe sud, que les petits village de l'extrême-est.


En attendant notre guide plus complet des différents quartiers de Kowloon, disons que tout ce qui se situe entre les stations de métro de Tsim Sha Tsui et de Sham Shui Po est hyper accessible et un bon point de départ pour explorer toutes les facettes de la ville.


Faire confiance à la rue

Une autre raison de se diriger plutôt vers Kowloon: les prix vraiment plus bas de toutes les commodités, autant pour l'hébergement, que pour la bouffe et même pour les vêtements.


Si vous arpentez les rues, vous verrez rapidement que ça déborde de petits stands qui vendent des repas et des collations. La culture culinaire est une des grandes richesses de Hong Kong, alors n'hésitez pas à goûter tous les plats locaux sur lesquels vous pouvez mettre la main.


Dans ces petits commerces, vous pouvez vous en tirer pour des gros plats de soupes aux nouilles pour environ 35HKD, ou 6$. Pour des petits creux, mettez la main au plus vite sur une des nombreuses pâtisseries typiques, comme des petites crêpes de riz collant, pour aussi peu que 20HKD pour quatre à six pâtisseries. Les restaurants de dim sum - ces plats cuits à la vapeur qui ressemblent à des dumplings - suggèrent de commander 3 plats pour deux personnes, chacun coûtant environ 30 à 50 HKD. On peut donc s'en sortir pour un repas très consistant qui coûtera environ 100 HKD, soit 15$, pour deux personnes. C'est encore mieux si vous avez des amis, qui commanderont d'autres plats et que tout le monde pourra essayer.




Le plus dur, c'est d'arrêter de manger, pas de trouver des options peu dispendieuses!


Comme toutes les pancartes sont écrites en cantonais, un bon truc pour vous assurer de la qualité de l'endroit est de voir, tout simplement, si ça fonctionne avec les gens de la place. Quand un resto est plein ou que beaucoup de gens s'arrêtent pour acheter des collations à un stand, on l'essaie! Jusqu'à présent, on s'est régalés.


Une autre excellente manière de sauver des sous demeure de faire l'épicerie, du moins pour les déjeuners et certains dîners. En allant dans les grandes chaînes comme Wellcome et Park'n'Stop, on peut trouver des nouilles instantanées à très bas prix, du pain pour se faire des sandwichs et de très bonnes céréales, tout comme du bon lait végétal local.


Avec une épicerie à 30$, on a réussi à assurer tous nos déjeuners et certains dîners lors d'excursions pour une semaine. Disons que ça fait toute une différence!


Se déplacer

Découvrez votre nouvelle meilleure amie: la carte Octopus.




C'est comme une carte Opus sur les stéroïdes, qui vous permettra facilement de vous déplacer, mais même d'acheter plusieurs commodités. On peut tout faire, ou presque, avec une carte Octopus.


Assurez-vous de vous en procurer une dès votre premier jour à Hong Kong. C'est facile: il suffit de se rendre à un des points de service à la clientèle, que l'on trouve dans chaque station du métro. Pour 150HKD, vous aurez une carte et un crédit de 100HKD qui y sera inscrit. Vous recevrez votre dépôt de 50HKD lorsque vous la redonnerez avant votre départ.


Comment ça fonctionne? Contrairement au réseau montréalais, il n'y a pas de titres à proprement parler ici. Vous ne pouvez pas acheter, disons, une passe hebdomadaire. Le principe est que vous mettez de l'argent sur votre carte, ce qui vous permet de l'utiliser ensuite comme une carte prépayée.


Le système de transport en commun est, en général, vraiment peu cher. En gros, vous payez selon la destination où vous allez. Plus vous voyagez loin, plus ça coûte cher. Assez logique.


Faire trois ou quatre stations de métro sur une même ligne peut coûter seulement 10 HKD, soit 1,70$. Ça vaut le coup!


Mais la carte Octopus a un autre volet caché: vous pouvez vous en servir pour acheter autant de la nourriture, que payer votre lavage! Plusieurs restaurants acceptent la carte Octopus comme moyen de paiement. Même que notre buanderie pas chère n'accepte que des paiements par carte Octopus. Autant de raisons de l'avoir sous la main.


Sortir

Soyez avertis: en général, l'alcool dans les bars coûte aussi cher ici qu'à Montréal.


Si vous avez envie d'une soirée alcoolisée, vous pouvez toujours imiter les Hongkongais dans leur pratique assez inusitée: sortir au 7-Eleven. Vous avez bien lu!


En fait, la ville est envahie de dépanneurs 7-Eleven, qui sont ouverts 24h/24h. Plusieurs personnes en profitent pour aller y acheter de l'alcool, le boire entre amis sur les pavés environnants, pour ensuite y retourner acheter plus d'alcool. Pas très fancy, mais ça fonctionne.


Sinon, vous pouvez toujours acheter votre propre boisson et aller en profiter dans un des espaces publics de la ville. Vous pouvez même vous rendre au sommet de la ville pour en admirer les lumières. Lisez comment faire ici.



Il y a beaucoup d'endroits qui offrent aussi des happy hours. Assurez-vous d'avoir un bon timing et vous pourrez en profiter!


Si ça ne vous dérange pas de payer un peu plus cher pour une soirée, les options sont pratiquement infinies. On vous revient sous peu avec un guide de nos bars préférés!


Pas mal non?


À la prochaine, m'goi!

162 vues2 commentaires