Le petit guide du gros Bouddha

Dernière mise à jour : 16 avr. 2019



La statue de Bouddha trônant au sommet de l'île de Lantau, située à l'ouest de Hong Kong, attire des milliers de personnes par jour, au bas mot. Voici un court guide pour apprécier pleinement la beauté indescriptible du «poumon» de Hong Kong si, comme nous, vous voulez éviter de faire la file pour prendre la gondole et préférez y mettre un peu d'effort.


Le meilleur moyen d'accéder au Bouddha Tian Tan et au monastère de Po Lin est de faire la randonnée d'une dizaine de kilomètres entre Shek Pik et le sommet.


Lantau, comme la plupart des régions rurales de Hong Kong, est extrêmement facile d'accès en transport en commun. Pour vous rendre au point de départ du sentier, prenez la ligne jaune du métro, sortez à la station Tung Chung et dirigez-vous vers le terminus d'autobus. Prenez la ligne 23 et restez à l'affût, puisque vous devrez demander au chauffeur de s'arrêter à Shek Pik, sur le bord d'un énorme réservoir d'eau douce dont la construction a délogé plusieurs villages.


Une bonne manière de ne pas passer tout droit est de noter la location de l'arrêt, nommé Shek Pik Police Station, sur une application comme Google Maps.



Partez vers le haut de la route pour trouver l'entrée - bien affichée - du sentier. À partir de ce moment, comptez deux heures (et beaucoup d'eau) pour arriver au Sentier de la sagesse, un chemin de prière bordé par d'impressionnants totems de bois.


La randonnée est plutôt raide, surtout au début, mais les paysages et la jungle que vous traverserez en valent la peine. Le couvert végétal est dense et le sentier sinueux est bordé de magnifiques fleurs tropicales où butinent des papillons multicolores. Un véritable paradis à 30 minutes de transport en commun du centre-ville.



Après le Sentier de la sagesse, vous traverserez un village abandonné, où les quelques maisons encore debout sont envahies par la végétation.



Vos pas vous mèneront ensuite à une esplanade où s'agglutinent des milliers de croyants et de touristes, les premiers priant à genoux au pied du Bouddha et les autres tentant d'obtenir le meilleur selfie. Drôle de foule.




Visitez rapidement le monastère de Po Lin, dont l'architecture gracieuse vaut le détour, puis repartez en prenant l'autobus 21 vers Tai O.


Tai O



Le village de pêcheurs de Tai O, un lieu apprécié des Hongkongais pour sa pâte de crevettes et ses poissons séchés, vous enchantera à coup sûr.

La «Venise de Hong Kong» (oui on sait, une AUTRE Venise de quelque chose...), est une petite agglomération de maisons sur pilotis traversée par une rivière paresseuse. Les pêcheurs vivent pauvrement, maintenant que le gagne-pain qui a fait vivre plusieurs générations n'apporte plus autant de revenus, mais l'économie s'est orientée vers les quelques touristes qui s'y aventurent.



C'est un des seuls endroits à Hong Kong où on a trouvé de délicieux petits plats de poissons et de fruits de mers pour un prix raisonnable. Une dizaine de dollars canadiens vous achèteront de la seiche fraiche à la sauce soya, des pétoncles à l'ail et des petits gâteaux grillés de riz collant au poisson. Un vrai délice.



Il fait bon de se promener dans les petites rues marchandes qui serpentent entre les maisons de tôles à l'aspect un peu délabré, et le pont piétonnier qui traverse la rivière vous donnera un magnifique point de vue sur le village.



On serait déçu que vous n'alliez pas au café des chats de notre ami Hiyuki Ogata, un charmant Hongkongais qui a ouvert son petit havre de paix félin, Tai O Fei Maoli, l'année dernière, avec l'aide d'un organisme local qui vient au secours des chats abandonnés. Hiyuki m'a raconté toutes les activités qu'il organise dans sa communauté d'adoption, lui qui vient de la ville et qui s'est installé à Tai O «pour avoir la paix» (on le comprend). Il a par exemple fait venir des coiffeurs de Hong Kong à Tai O pour bichonner les personnes âgées du village, pour ensuite les faire prendre en photo par un photographe professionnel et leur donner les photos imprimées.



Son accueil chaleureux et son sourire font définitivement partie des attraits du village, en plus du fait que son petit café vous donnera votre dose de ronronnements pour un bon bout.


Restez pour le coucher du soleil, puisque Tai O fait face à l'ouest, puis repartez vers Tung Chung avec le ferry de 19h. À la prochaine! M'goi!

128 vues1 commentaire